Le sujet des teintures est peu discuté lorsqu’on considère la durabilité et l’empreinte écologique d’un vêtement. Nous sommes plus enclin à prendre en compte la culture écologique des fibres, les procédés de transformation de celles-ci ou les conditions des travailleurs lorsque vient le temps de faire un achat. De ce fait, il n’existe pas beaucoup de compagnies qui sont intéressés à mettre l’effort nécessaire pour détailler les colorants utilisés sur leur vêtements. Ça ne semble pas être l’un des côtés les plus intéressants pour le publique et pourtant cela devrait l’être.

Il n’y a pas d’obligation légale de noter les procédés de teinture sur l’étiquette du vêtement, comme c’est le cas pour la composition de fibre et la pays de fabrication1. Or, cette étape est cruciale. Elle est de plus en plus dénoncé comme étant une grande source de pollution non seulement lorsque le vêtement est teint à l’usine,

 » Lire la suite

A propos de l'auteur

lespagesvertes.ca

Nous répertorions les blogues des entreprises et associations inscrites sur lespagesvertes.ca. Retrouvez des astuces, des recettes, des nouvelles et des moyens pour être plus verts dans votre quotidien ! En rassemblant ces blogues, notre objectif est de vous partager l'information et de vous présenter la vitrine de l'écoresponsabilité au Québec en vous mettant en lien avec les entreprises et associations qui se démarquent ! Prenez note que les renseignements, conseils et opinions restent la propriété intellectuelle de l’auteur(e) du blogue.

Articles similaires